L’alopécie, explication sur le phénomène de la chute des cheveux

33018654

Chez les humains, hommes ou femmes, les cheveux constituent un véritable atout de beauté. Mais quand commencent à chuter, c’est un vrai désastre à la fois sur le plan esthétique que psychologique. Pourtant, le phénomène touche une grande majorité de personnes, de différentes catégories d’âge. Certains hommes n’atteignent même pas l’âge mur qu’ils deviennent déjà chauves pour différentes raisons. Il s’agit de l’alopécie. Mais c’est quoi au juste ?

Comment se présente l’alopécie ?

L’alopécie signifie couramment la chute de cheveux. Ce phénomène médical se caractérise par la réduction visible, sévère ou modérée, de la densité capillaire. Chez les hommes, il se manifeste par la perte partielle ou totale de la crinière, souvent à partir de 40 ans. Une chute de cheveux est dite anormale, quand elle dépasse plus 100 mèches par jour. Elle se manifeste sous différentes manières, suivant son origine.

L’alopécie androgénique, appelée aussi la calvitie, est la plus courante. Elle s’exprime par la naissance des poils plus fins et courts, parfois moins pigmentés, sous forme de duvet au-dessus du crâne. Ceux-ci peuvent tomber de manière irréversible. Chronique ou aigu, ce trouble constitue certainement le premier signe d’un problème sanitaire sous-jacent. Il peut toucher une zone bien délimitée ou s’étendre sur tout l’ensemble du cuir chevelu. Quelle que soit sa nature, il faut chercher depuis sa source afin de pouvoir déterminer le remède approprié.

Les éventuelles causes du problème

De manière générale, l’alopécie est le fruit du stress, de la fatigue permanente, d’un manque de nutriments, du trouble de sommeil, des dérèglements hormonaux, des infections, de la pollution, du changement climatique ou également héréditaire. Pour différentes raisons, vos cheveux peuvent chuter.

Il est possible que le problème soit normal. En effet, le développement des cheveux des êtres humains suit un cycle de vie composé de 3 phases dont la phase de croissance (anagène), de régression ou d’involution (catagène) et de régénération (télogène). La phase anagène se caractérise par la pousse des mèches. Le follicule pileux se recule dans la phase catagène, ce qui freine la croissance capillaire. Les cheveux chutent dans la troisième.

Sinon, bon nombre d’autres facteurs entrainent la chute de votre crinière si l’on ne cite que l’âge. Pour les femmes notamment, le trouble est plus fréquent à la ménopause. Il se peut également que l’alopécie soit liée à la prise de contraceptifs, aux dérèglements des hormones, aux émotions, à l’accouchement, à la grossesse, etc. Aussi bien les hommes que les femmes qui souffrent des carences en fer et en vitamines, qui subissent la chimiothérapie ou viennent de sortir d’une opération chirurgicale risquent de perdre facilement leur crinière.

Comment limiter les pertes de cheveux ?

Quel que soit le facteur de votre alopécie, il est préférable de la traiter dès le début afin d’éviter que votre tête ne devienne une boule ronde bien brillante. Dès que vous connaissez sa source, un remède approprié sera le bienvenu. A commencer par utiliser des produits cosmétiques non agressifs, de préférence bio et naturels. Vous pouvez acheter des lotions antichute, mais également des soins hydratants, nourrissants et surtout fortifiants.

Le traitement passe principalement par l’alimentation et l’hydratation. Privilégiez les repas sains et équilibrés, riches en fer, vitamines (A et C), protéines, zinc et magnésium.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.